Schwarzenbach, le 03.09.2020

Un pionnier en matière d’engagement pour le climat: ALDI SUISSE, qui fait partie du groupe ALDI SÜD, est le premier discounter international à se fixer des objectifs climatiques validés scientifiquement et s’appliquant à toute l’entreprise

Le groupe d’entreprises ALDI SÜD, dont ALDI SUISSE fait partie, est le premier discounter au monde à s’être fixé à l’échelle du groupe un «Science-Based Target», ou SBT, pour la protection du climat. D’ici fin 2025, le groupe s’est fixé pour objectif de réduire les émissions opérationnelles inévitables de plus d’un quart. Les fournisseurs sont eux aussi concernés.

Avec ses objectifs en matière de protection du climat, le groupe d’entreprises ALDI SÜD dont ALDI SUISSE fait partie contribue à long terme à inverser la tendance du réchauffement de la planète en faisant nettement baisser la température de deux degrés Celsius. La «Science-Based Targets-Initiative», qui a observé avec beaucoup d’attention les objectifs du détaillant actif dans le monde entier, le confirme. L’initiative a basé sa validation sur les critères scientifiques de trois ONG leader à l’échelle internationale et sur le Global Compact des Nations Unies. D’ici 2025, les émissions de gaz à effet de serre causées par l’activité internationale dans son ensemble doivent baisser de plus de 25 pour cent par rapport à l’année 2016. Ainsi, le groupe d’entreprises ALDI SÜD est le premier discounter au monde à s’être fixé un «Science-Based Target», ou SBT, qui est validé à l’échelle internationale pour la protection du climat.

Une protection du climat nationale et internationale grâce au «Science-Based Target»
En plus de moderniser son infrastructure, ALDI SUISSE mise de plus en plus sur les énergies renouvelables comme l’électricité issue de centrales hydrauliques et l’énergie solaire suisses. D’ici 2021, toutes les filiales ALDI de Suisse qui sont adaptées seront équipées de panneaux photovoltaïques, ce qui représente une totalité d’environ 50 000 modules photovoltaïques. Il s’agit d’environ 80 filiales sur les plus de 210 qui existent déjà en Suisse. Entre 2012 et 2018, le détaillant suisse a ainsi été en mesure de réduire sa propre empreinte carbone de 47 pour cent par mètre carré de surface de vente.

En plus de cela, toutes les émissions restantes sont compensées à l’aide de certificats de protection climatique sur les marchés où le groupe d’entreprises ALDI SÜD exerce son activité qui se montrent progressifs dans ce domaine. En plus de la Suisse, il s’agit notamment de l’Allemagne, de l’Autriche, du Royaume-Uni ou encore de l’Irlande. Ainsi, toutes les émissions dues à l’activité de l’ensemble des sites ALDI SUISSE et des poids lourds qui ne peuvent être évitées sont compensées grâce à des projets de protection du climat de haute importance de la fondation suisse pour la protection du climat myclimate et qui sont certifiés Gold Standard. «Grâce à cet engagement, le bilan de l’ensemble des sites ALDI SUISSE est climatiquement neutre depuis déjà 2017», déclare Fabienne Magee, Director Corporate Responsibility chez ALDI SUISSE. «Nous concentrons nos efforts pour devenir une entreprise réellement neutre sur le plan climatique. Avec le «Science-Based Target» validé à l’échelle internationale que nous souhaitons voir appliqué d’ici fin 2025, le groupe d’entreprises ALDI SÜD fait un grand pas dans cette direction et s’engage sur le plan international en matière de climat.»

Les fournisseurs eux aussi confrontés à leurs responsabilités
Le groupe d’entreprises ALDI SÜD fait encore plus d’efforts pour assurer la protection du climat. Conscient du fait que dans la pratique, une grande partie des émissions de gaz à effet de serre est produite hors des sites de l’entreprise, lors du traitement des matières premières et des produits et entre autres chez les fournisseurs, le groupe d’entreprises s’est engagé à impliquer les fournisseurs les plus importants sur le plan climatique. Tous les fournisseurs responsables de 75 pour cent des émissions totales liées aux produits du groupe d’entreprises ALDI SÜD en font partie. Ceux-ci sont tenus de se fixer d’ici fin 2024 leurs propres objectifs visant à réduire les émissions en question, ces objectifs devant reposer sur des bases scientifiques. Les objectifs climatiques ambitieux représentent sans aucun doute la volonté du distributeur de produits alimentaires, à savoir d’apporter une valeur ajoutée positive à l’échelle mondiale en matière de protection du climat.