Schwarzenbach, le 25.01.2017

Neutralité carbone des sites d’ALDI SUISSE

Depuis janvier 2017, tous les sites d’ALDI SUISSE sont neutres en CO2. Outre la réduction des émissions de l'entreprise à travers des investissements dans des bâtiments améliorés du point de vue énergétique et de la consommation de courant vert suisse, l’entreprise poursuit son objectif de neutralité climatique en finançant des projets de protection climatique de la fondation suisse myclimate, lui permettant de compenser les émissions de dioxyde de carbone restantes

«ALDI SUISSE est synonyme de simplicité et de cohérence. Dans le cadre de la durabilité, cela signifie que nous voulons apporter une contribution pour faire face aux défis globaux», explique Steven Loepfe, porte-parole d'ALDI SUISSE. Pour ALDI SUISSE, la réduction durable ainsi que la compensation des émissions générées est la conclusion logique de ses propres ambitions et efforts ces dernières années. Depuis 2012, le discounter suisse analyse régulièrement son empreinte CO2 selon les normes reconnues au niveau international.

Réduction sensible des émissions de CO2
Afin de réduire de manière efficace les émissions de CO2, ALDI SUISSE ne consomme que du courant issu de centrales hydrauliques depuis 2014. Cette mesure, appliquée de manière conséquente, ainsi que l’utilisation de réfrigérants plus écologiques et d’autres optimisations ont permis de réduire les émissions absolues de plus de 40% par rapport à l’année 2012.

En même temps, un travail intensif a conduit à la réalisation d’un concept pour de nouvelles constructions plus écologiques. «Sur les nouveaux sites tels que Wetzikon, ALDI SUISSE mise sur des installations photovoltaïques, l’éclairage LED, des systèmes de cogénération de chaleur et des agents réfrigérants naturels», précise M. Loepfe. Aujourd'hui déjà, ALDI SUISSE mise sur un système de gestion de l’énergie moderne dans toutes ses filiales.

De l'idée visionnaire à la mise en pratique: Partenariat avec myclimate pour protéger le climat
Ne plus produire d’émissions, voilà un but ne pouvant presque plus être atteint de nos jours, explique René Estermann, directeur de la fondation myclimate à Zurich. «Pourtant, la neutralité carbone est possible. Les émissions sont compensées uniquement à travers des projets de grande qualité pour la protection du climat et conformes aux standards internationaux les plus stricts. Si, en même temps, les émissions de l’entreprise sont soigneusement analysées, réduites et évitées au mieux, on atteint la meilleure combinaison pour protéger le climat de façon efficace», soutient M. Estermann. Les projets pour la protection du climat de myclimate contribuent également de manière déterminante à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

René Estermann précise: «Les émissions de CO2 ne respectent pas les frontières étatiques. Pour cette raison, myclimate réalise des projets portant sur l’efficacité énergétique, l’énergie, l’économie d’eau et le reboisement. Ces projets protègent le climat et contribuent au développement durable de la population locale.» Par la suite, ALDI SUISSE soutient uniquement les projets de myclimate répondant au Gold Standard. Le détaillant suisse se réjouit particulièrement de son soutien à un projet au Népal dédié à la transformation de déchets organiques en engrais biologique. «Il est important que l’objectif de la compensation pour les personnes sur place soit clair pour nos clients en Suisse. Bon nombre des filiales ALDI SUISSE fermentent déjà dans des installations de biogaz les déchets organiques ne pouvant pas être distribués à des organisations caritatives. Chacun comprend l’objectif derrière cette mesure » déclare Steven Loepfe. En plus du projet au Népal, ALDI SUISSE soutient aussi la production et l’installation de fours efficaces en Chine et à Madagascar. Ces derniers évitent les émissions nocives provoquées par les cuisinières traditionnelles fonctionnant avec du bois ou du charbon. De plus, les personnes sur place sont en meilleure santé, elles économisent du temps et de l’argent et l’environnement est préservé.