Schwarzenbach, le 14.01.2020

«Bœuf de pâturage bio ALDI»: ALDI SUISSE soutient un projet unique d’engraissement au pâturage à l’échelle national

À partir de janvier 2020, ALDI SUISSE introduit le projet «Bœuf de pâturage bio ALDI» ainsi que l’assortiment correspondant de viande de bœuf bio. Ce projet a été initié par ALDI SUISSE avec l’Institut de recherche de l'agriculture biologique FiBL il y a environ deux ans. Il assure aux veaux de race laitière de pouvoir grandir dans leur exploitation d’origine. Ces derniers avaient été jusqu’ici exclus de l’agriculture biologique.

Prise de responsabilité
Le projet «Bœuf de pâturage bio ALDI» repose sur toutes les normes bio éprouvées et va même bien plus loin: dans le cadre du projet «Bœuf de pâturage bio ALDI», même les veaux mâles de race laitière peuvent grandir dans leur exploitation d’origine. Ces veaux sont issus de l’élevage pour la production laitière et élevés dans le respect des exigences les plus élevées en matière de bien-être animal et de développement durable. D’un point du vue éthique et écologique, ce projet aspire à permettre à ces jeunes animaux issus de la production laitière de vivre dans les pâturages conformes à leurs besoins. Dans un premier temps, tous les veaux restent impérativement dans leur exploitation d’origine, soit 150 jours au minimum. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de transporter ni de replacer les jeunes veaux pendant leur «lacune d’immunité» vers l’âge d'environ 4 semaines, ce qui réduit l’utilisation des antibiotiques à son minimum. Ceci est unique en Suisse. ALDI SUISSE assume ainsi un rôle pionnier dans le commerce de détail.

Après une phase d’initiation de deux ans, les premiers articles sont proposés à la vente
La mise sur pied du projet remonte déjà à 2018. Aujourd’hui, à l’issue d’une phase de développement d’à peine deux ans, c'est tout une série d’articles de viande de bœuf sous le label «Bœuf de pâturage bio ALDI» qui est désormais disponible à la vente. «En achetant ces produits, la clientèle non seulement profite d’une viande de qualité supérieure, mais soutient aussi en même temps le projet unique en Suisse s’y rapportant que nous avons développé avec le FiBL», se réjouit Thomas Eberle, Buying Director chez ALDI SUISSE. Eric Meili, co-initiateur et conseiller à l’Institut de recherche de l'agriculture biologique FiBL, souligne le défi de taille pour l’agriculture biologique et ajoute avec fierté: «Ce projet me tient particulièrement à coeur en ma qualité de conseiller bio pour le FiBL. Ensemble, nous assumons notre responsabilité envers les veaux mâles de race laitière», déclare l’agriculteur expérimenté.

Les faits les plus importants en bref
La base du projet «Bœuf de pâturage bio ALDI» repose sur un ensemble de normes bio éprouvées. De plus, les faits suivants caractérisent le projet et, combinés ensemble, en font quelque chose d’absolument unique:

  • Les veaux peuvent grandir dans leur exploitation d’origine où ils resteront au moins 150 jours pour y être sevrés.
  • Renforcement et développement de leur système immunitaire: l’utilisation des antibiotiques peut ainsi être réduite au strict minimum.
  • Les veaux mâles de race laitière peuvent grandir dans des fermes bio.
  • Le fourrage est exclusivement issu de prairies luxuriantes. L’ensilage de soja comme fourrage est interdit.
  • Utilisation d’un emballage spécifique «flatskin» pour nos propres produits avec réduction de 70 pour cent du plastique.
  • Approche «nose to tail»: l'animal entier est exploité.

La participation d’autres exploitations participantes est la bienvenue
Jusqu’ici, ce sont environ 70 exploitations qui ont manifesté leur intérêt pour le projet. Ceci n'est cependant pas encore suffisant pour assurer la disponibilité de l’assortiment de viande de bœuf bio «Bœuf de pâturage bio ALDI» dans l’ensemble des plus de 200 filiales ALDI SUISSE. À l’heure actuelle, seule la viande hachée bio est disponible dans toutes les 209 filiales à travers la Suisse. Les autres articles comme le filet, le ragout ou l'entrecôte sont proposés à la vente dans environ un quart des filiales*. C’est pourquoi nous recherchons davantage d’exploitations de naissance et d’engraissement. Nous prions les exploitations agricoles intéressées de contacter le FiBL pour de plus amples informations.

*Uniquement disponibles dans les filiales suivantes: Bulle, Bussigny, Châtillens, Collombey, Conthey, Courgevaux, Martigny, Montagny, Morges, Neuchâtel, Orbe, Payerne, Sion, Vich