Schwarzenbach, le 04.10.2017

ALDI SUISSE et UNICEF Suisse: unir ses forces pour les enfants

ALDI SUISSE lance cette semaine «IMAGINE», une action de dons sur trois ans qui se fait en partenariat avec le Fonds pour l’enfance UNICEF. L’argent récolté grâce aux différentes actions sera utilisé au profit d’enfants au Malawi et en Suisse. ALDI SUISSE s’engage en partenariat avec le Fonds pour l’enfance UNICEF pour les droits des enfants à une alimentation saine et à un espace de vie protégé et adapté.

L’action de dons sur trois ans «IMAGINE» démarre actuellement chez ALDI SUISSE. Le détaillant s’engage ainsi pour un monde dans lequel chaque enfant mange à sa faim, peut boire de l’eau propre et peut grandir dans des espaces de jeux et de vie protégés. «En tant que détaillant dans le secteur alimentaire, les thématiques de l’alimentation saine et de l’espace de vie nous tiennent particulièrement à coeur et sont intimement liées à une responsabilité d’entreprise particulière», déclare Noémie Perrier, porte-parole d’ALDI SUISSE. «C’est pourquoi nous sommes particulièrement heureux d’avoir trouvé en l’UNICEF Suisse un partenaire avec lequel nous pouvons soutenir deux projets en faveur du droit des enfants à une alimentation saine et à un espace de vie sécurisé et adapté.

Le partenariat avec UNICEF prend un nouveau tournant
ALDI SUISSE ne se contente pas de s’engager pour des thématiques environnementales, mais s'engage aussi pour la société. Main dans la main avec UNICEF Suisse, ALDI SUISSE souhaite contribuer à faire appliquer le droit de tous les enfants à grandir sainement. Le partenariat entre ALDI SUISSE et UNICEF Suisse a déjà débuté l’année dernière. «Sur la trace des Vitaminis», le projet de l’année dernière visant à promouvoir les connaissances des enfants en matière d’alimentation, a marqué le début du partenariat. À présent, la collaboration avec UNICEF se poursuit. Au cours des trois prochaines années, le programme de l’UNICEF «Sprinkles» au Malawi, situé en Afrique du sud-est, ainsi que l’initiative «Commune amie des enfants» en Suisse sont soutenues grâce aux dons provenant de la recette des ventes et grâce à d’autres actions et activités.

Les dons sont investis dans des projets au Malawi et en Suisse
Suite au phénomène météorologique El Niño, le Malawi a été frappé d’une terrible crise alimentaire. De longues périodes de sécheresse suivies de précipitations extrêmes ont détruit les récoltes et contraint des milliers de personnes à fuir. Bien que la situation au Malawi se soit grandement améliorée grâce à des projets menés sur une base participative très large, des milliers d’enfants en bas âge souffrent encore aujourd’hui de malnutrition. «La malnutrition représente une menace sérieuse pour des milliers d’enfants et peut causer des dommages irréversibles. Elle peut mettre un frein à la bonne croissance des enfants et les empêcher de développer leur plein potentiel physique et intellectuel. En donnant un franc, il est déjà possible de fournir les éléments nutritifs essentiels pour un enfant en bas âge pendant deux mois, ceci sous forme de poudre. Il s’agit de la fameuse poudre Sprinkles», explique Elsbeth Müller, la directrice d’UNICEF Suisse. «Ainsi, les manifestations de carences graves et les dommages irréversibles peuvent être évités.»

Tous les enfants ont le droit de bénéficier d’une alimentation appropriée, d’être encouragés et protégés et de participer à la vie sociale. Avec l’initiative «Commune amie des enfants», UNICEF Suisse apporte son soutien aux communes pour que les droits des enfants soient systématiquement appliqués et que leur environnement soit de plus en plus accueillant. Le but de cette initiative est de participer et de faire participer de plus en plus les enfants à la vie sociale afin de renforcer leur position dans leur espace de vie immédiat.

En exemple concret, on peut entre autres citer les mesures prises pour renforcer la sécurité des chemins d’école, obtenir des jardins publics et des espaces de pause adaptés aux enfants, des offres pour la jeunesse, des offres d’encadrement telles que des aides aux devoirs ou encore des conseils de classes auxquels les enfants pourraient participer. 28 communes se sont vues attribuer le label de l’UNICEF de «Commune amie des enfants» en Suisse.